Du fun, du rire… et quelques larmes

L’équipe U16 se déplaçait dimanche 2 février, en terre amiénoise pour affronter les Spartiates.

Vaincus lourdement en 1ère journée, les joueurs avaient à cœur de réaliser une bien meilleure prestation.

Les Cougars perdent le toss et c’est l’offensive qui entrait tout de suite en jeu. Et de quelle façon : une course et un TD pour Maxime qui transperçait toute la défense jaune et bleue pour finir 50 yards plus loin dans la zone d’en-but ! Pas de meilleure façon de rentrer dans le match. Le PAT est manqué d’un cheveu avec un ballon qui frappe le montant gauche des poteaux. 0-6 pour les Cougars.

La défense réalise un 1er drive solide et contraint les Picards à se dégager. Malheureusement le ballon heurte le pied du retourneur qui ne peut s’en saisir et la balle est recouverte par les Spartiates qui repartent en 1ère. Erreur sans conséquence, les Cougars réussissant pour la seconde fois à arrêter l’offensive adverse.

Tous les joueurs sont rentrés immédiatement dans le match et les deux équipes proposent un football très agréable, se donnant sans compter et en s’appliquant au mieux. Le chassé-croisé de la première demie commence alors, les Spartiates revenant au score pour passer devant 7-6. Ils prennent même l’avantage avec un deuxième TD, 14-6. Mais les jeunes félins poursuivent leurs efforts et sur une jolie spirale d’Evan pour Max, ils rajoutent 7 points à leur escarcelle. 14-13.

C’est sur ce score qu’est sifflée la mi-temps. Seul point noir, mais de taille, la sortie sur blessure de Josué. Partie avec seulement 3 OL/DL, dont Josué, et 18 joueurs en tout, l’équipe est obligée de s’adapter en positionnant des joueurs à de nouveaux postes. Seconde mauvaise nouvelle de la mi-temps, la blessure de Max qui ne pourra pas poursuivre la partie. Sans plus de botteurs, le coaching staff amiénois accepte de ne plus faire les phases de coup de pied hormis les PAT.

Les coachs Cougars savent que la seconde demie risque d’être difficile à la vue d’un effectif qui fond comme neige au soleil. Malgré tout, les joueurs n’abdiquent pas et reprennent même l’avantage sur une nouvelle course longue distance de Maxime qui profite parfaitement des blocs de ses receveurs pour amener le ballon dans la peinture. 20-14.

La suite de la rencontre sera plus compliquée, la fatigue physique des joueurs en double plateau se faisant de plus en plus ressentir, de nouvelles sorties de joueurs sur blessure rendent encore l’organisation des escouades plus difficile.

Malgré cela, les jeunes félins refusent les propositions de finir le match plus rapidement. Ils veulent aller au terme de la rencontre et c’est tout à leur honneur. Dominés physiquement, ils encaisseront 4 touchdowns dont un pick-six qui portera le score à 42-20 pour les jeunes Spartiates.

En dépit de la lourdeur du score qui ne révèle pas tout à fait la physionomie du match, les Cougars peuvent être fiers de leur prestation. Ils ont su montrer qu’ils savaient jouer au football et tenir tête à une belle équipe d’Amiens.

Les blocs, les courses, les placages étaient bien mieux réalisés que lors de la première rencontre.

Il reste encore beaucoup à faire mais l’équipe est en train de se construire une âme et un cœur.

Bien sûr la frustration de la défaite et du sentiment, souvent injuste, d’impuissance ont pu faire couler quelques larmes, mais c’est aussi ce genre de match qui fait grandir une équipe. La saison est loin d’être terminée et les progrès accomplis semaine après semaine laisse imaginer des lendemains qui chantent.

« Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j’apprends. » Nelson Mandela