Match nul contre les Fox en D3

Samedi soir, les Cougars de Saint-Ouen l’Aumône recevaient les Fox de Chantilly pour le compte de la 5ème journée de championnat D3.

Le match aller contre les Fox s’étant soldé par une défaite crève-cœur (0-6), les Cougars voulaient réaliser une bonne prestation pour se relancer dans le championnat et être toujours en course pour les play-offs.
Malheureusement, rien ne va se dérouler correctement pour les félins.

Dès le toss, une maladresse permet aux visiteurs de recevoir le ballon par deux fois…

L’offensive de Chantilly se met en place mais est rapidement stoppée sur une interception.
L’attaque saint-ouennaise fait son entrée : un jeu, un fumble, retour de la défense.
Celle-ci fait le travail et contraint les adversaires du jour à se dégager mais l’offensive Cougars est toujours aussi poussive et n’obtient pas de première tentative.
Le QB cantilien réalise une superbe passe qui lobe le dernier défenseur Cougars, le receveur s’en va tranquillement inscrire le premier TD de la rencontre.
Grosse douche froide du côté des franciliens.

La première mi-temps sera extrêmement difficile pour les félins qui n’arriveront jamais a installer leurs jeux offensifs face à une défense bien en place.
La défense tient la barraque malgré les coups de boutoir d’une attaque bien huilée.

0-7 à la mi-temps.

Retour sur le terrain et bis repetita : les défenses tiennent les attaques loin des zones d’en-but.
Les interceptions, sacks et gros placages s’enchainent sans qu’une équipe ne prenne réellement l’ascendant sur l’autre.
C’est sur un très bon retour de punt de Walid Ducly que les attaquants Cougars se retrouvent en excellente position et c’est Guillaume Sainten qui sur une passe en profondeur parvient enfin à ouvrir le score du côté des val d’oisiens.
Joie de courte durée quand le PAT est contré. 6-7, rien n’est joué.

L’attaque Cougars retrouve un peu d’allant et se montre de plus en plus dangereuse mais se fait intercepter sur ses 40 yards par un linebacker cantilien qui remonte le terrain pour inscrire 6 points supplémentaires ; le PAT est réussi : 6-14.

Les Cougars sont dos au mur et c’est là qu’ils révèlent enfin le potentiel qui est le leur.
Moins de 3 minutes à jouer : un premier drive est rapidement stoppé mais la défense fait le travail et repositionne en bonne position l’attaque qui se montre enfin à la hauteur de l’enjeu : courses et passes se succèdent et sur un tracé court, Michael Tran trouve Vincent Zouaoui pour 6 points supplémentaires ; 12-14.
Les Cougars doivent absolument transformer à 2 points pour rester dans la compétition, c’est chose faite avec une course toute en puissance de Lorrain LLoria. 14 partout, le momentum a tourné, tout reste possible surtout que sur le kick-off, le ballon est récupéré par les Noir et Or !

Mais les Cougars ne réussiront pas à profiter de cette dernière chance et malgré les efforts de la défense sur la dernière série pour provoquer le safety ou le turn-over, les Fox gèreront parfaitement le chronomètre pour laisser s’écouler les dernières secondes.

Sentiments mitigés après la rencontre : regrets de ne pas être rentré dans le match dès le début de la rencontre mais aussi fierté d’avoir su revenir par deux fois au score et d’arracher le match nul, ce qui, dans le cas présent, était la moins mauvaise des conclusions.

« On joue comme on s’entraine », dicton bien connu des amateurs de football américain, maints fois entendu et répété sur tous les gridirions français.
Trois semaines de break entre le match des Conquérants et celui des Fox, une seule vraie semaine de travail… comme pour tant d’autres choses de la vie, il n’y a pas de secrets dans le football : il faut s’entrainer, travailler, répéter encore et encore les mêmes gestes jusqu’à l’automatisme.

Les Cougars ont encore les cartes entre leurs mains mais il leur faudra vaincre les redoutables Nighthawks chez eux et effectuer un autre déplacement périlleux chez les Conquérants de Caen.

Avec trois semaines de préparation devant eux, les Cougars ont les armes pour relever le défi qui leur est proposé : à eux de se montrer à la hauteur.

« Agissez comme s’il était impossible d’échouer ». W. Churchill